Comités

Le CCSNE se veut un lieu de débats et de concertation syndicale et populaire où s’organise et se manifeste la solidarité régionale. En ce sens, il offre à ses membres la possibilité de s’impliquer dans les différents comités qui constituent quelques-uns des fronts qu’il défend. Lorsqu’ils sont vivants et actifs, les comités du Conseil central peuvent devenir des lieux essentiels de développement des solidarités avec le milieu estrien et les symboles d’une vie régionale dynamique.

Le CCSNE, c’est VOTRE conseil central : investissez-le!

Qui peut s’impliquer?

Les comités du CCSNE sont ouverts à toute personne syndiquée à la CSN en Estrie qui souhaite apporter sa contribution sur des dossiers d’intérêt syndical et à caractère social. Nous invitons les membres des exécutifs locaux non seulement à s’impliquer, mais aussi à interpeler leurs militantes et militants qui pourraient être intéressés par les thématiques abordées dans les comités.

Comment ça fonctionne?

Chaque comité est formé d’un maximum de quatre membres et devra établir son plan de travail et se fixer des objectifs pour le mandat en cours. Chaque comité est soutenu par une dirigeante ou un dirigeant du comité exécutif du Conseil central, qui y tient un rôle de coordination et qui peut orienter le comité selon les enjeux régionaux et nationaux.

Les élections

Les élections pour tous les comités ont lieu lors de la première assemblée générale du CCSNE qui suit le congrès. Celles et ceux qui ne peuvent se présenter à l’assemblée peuvent faire parvenir une procuration.


COMITÉ CONDITION FÉMININE

Est-il encore nécessaire, au Québec, en 2016, de lutter pour les droits des femmes? OUI! En effet, l’atteinte de l’égalité tant sur le plan salarial, économique, politique que social est loin d’être gagnée et demeure l’objectif ultime du comité. En lien avec la Table estrienne des groupes de femmes et le comité national de la CSN, ce comité a pour mission de garantir l’implication du Conseil central dans le mouvement des femmes régional et national. Quelques grands dossiers : le 8 mars, la Marche mondiale des femmes, l’analyse différenciée selon les sexes, et tout autre enjeu dont les membres du comité souhaiteront traiter! Par la formation, la sensibilisation et l’information, le comité soutient les revendications du mouvement des femmes et travaille chaque jour à façonner un monde égalitaire.

Responsable politique : Catherine Ladouceur

COMITÉ LGBT

C’est un fait : les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans vivent encore beaucoup de préjugés dans la société en général, mais également dans les milieux de travail. Le but premier du comité LGBT est donc de lutter contre l’homophobie sous toutes ses formes. Il se veut aussi un levier en matière de sensibilisation et de promotion d’une vision plus positive des minorités sexuelles. Son action peut passer par la formation, l’information, une collaboration active avec les ressources et les groupes régionaux (notamment le GRIS et le REDS), et par toutes autres mesures que les membres du comité souhaiteront mettre de l’avant.

Responsable politique : Julie Bolduc

COMITÉ DES JEUNES

Le comité des jeunes est composé exclusivement de jeunes travailleuses et travailleurs de 35 ans ou moins dont la principale volonté est de contribuer à une plus grande implication des jeunes dans leur milieu et de permettre l’expression d’une vision nouvelle et actuelle de la vie syndicale. Plusieurs défis frappent à la porte des syndicats : comment assurer la relève? Comment rejoindre les jeunes travailleuses et travailleurs? Quels sont les grands enjeux qui les touchent? Ces thèmes vous interpellent? Ce comité est pour vous! L’entretien d’un réseau de communications spécifique, la participation aux instances du CCSNE, des prises de position sur les sujets importants ou la participation à des événements mobilisateurs, voilà autant de moyens que le comité des jeunes peut mettre en place afin de susciter l’intérêt à la vie syndicale.

Responsable politique : à déterminer